Mon Top 10 pour 2020

Cela fait longtemps que je n’ai pas mis les pieds ici, mais j’y reviens avec plaisir aujourd’hui car j’ai tellement de lectures à partager avec vous, si vous êtes encore là avec moi 🙂

Prêts ? C’est partiii alors !

En 2020, j’ai beaucoup lu (on se demande pourquoi … #covid), c’est donc 120 romans et essais que j’ai découvert cette année, certains rapidement, d’autres plus lentement, d’autres encore avec le plaisir de la relecture.

Commençons côté romans.

Québec oblige, je nomine cette année le splendide roman de Jocelyne Saucier, Il pleuvait des oiseaux, qui nous plonge dans les incendies monstrueux qui ont ravagé le Grand Nord de l’Ontario au Canada, au début du XXe siècle. Pour nous faire découvrir cet événement, l’auteure emprunte la voix de trois ermites qui ont vu leur vie bouleversée et qui nous entraînent dans le silence de cette forêt magnifique. Un roman adapté en film en 2019, que je n’ai malheureusement pas encore vu …

Il pleuvait des oiseaux par Saucier

Côté jeunesse, deux coups de cœur :
The Hate U give d’Angie Thomas, qui a rencontré un gros succès public, et qui m’a heurté en plein cœur avec l’histoire de Starr. Cette jeune fille noire vit dans un quartier rythmé par les gangs et les descentes policières. Sa vie bascule lorsque son meilleur ami se fait assassiner sous ses yeux par des policiers, sans raison à part celle d’avoir la peau de couleur noire. Un très bon roman aussi bien pour les adolescents que pour les adultes, qui nous met face à nos propres injustices et aux discriminations qui sont vécues au quotidien par d’autres.

La haine qu'on donne par Thomas

Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous de Nathalie Stragier. Une trilogie de science-fiction féministe : en 2187, les hommes ont été décimés par un virus, seules les femmes ont survécu et se sont organisées, y compris pour se reproduire. Pénélope est l’une d’entre elles. Or, lors d’un voyage scolaire au « Moyen-Age tardif », en 2019, elle se retrouve coincée dans le passé. Elle rencontre alors Andréa, qui croit en son histoire et décide de l’aider à regagner son époque. Comme une incroyable histoire d’amitié, de voyage dans le temps, qui continue dans Ne retournez jamais chez une fille du passé et Ne dites jamais jamais. Bien écrite, passionnante, trépidante et originale, cette série jeunesse vous prend aux tripes et aborde des sujets essentiels dans la société d’aujourd’hui : la place des femmes, celle de l’Histoire, etc. Une belle découverte.

Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous, tome 1 par Stragier

Côté fantasy, je vous ai déjà parlé de Déracinée de Naomi Novik et des Furtifs d’Alain Damasio, deux coups de cœur très différents mais qui resteront dans ma mémoire. Pour la première, je vous invite également à découvrir son dernier roman, La Fileuse d’Argent, peu semblable à Déracinée mais sublime également. Je vous conseille aussi, comme chaque année, les très bons romans de fantasy de Terry Pratchett, dont j’ai découvert cette année l’extrêmement drôle Va t-en guerre, qui ne fait pas exception à l’excellence de cet auteur.

Côté littérature contemporaine, je retiens A la ligne de Joseph Ponthus, qui malheureusement nous a quitté il y a quelques jours (alors que ce top 10 est prêt depuis le 5 janvier …). Des conserveries de poissons aux abattoirs, on y découvre les gestes répétitifs, l’ennui, les souffrances physiques, les levers aux aurores pour des payes de misère, etc. Tout ça en phrases succinctes, percutantes, qui restent longtemps en tête. Un petit bijou de littérature contemporaine, sur un sujet terriblement délicat, qui nous sensibilise à ce qui se cache derrière ce qu’on mange (même si dans ces deux cas je suis bien contente d’être devenue végétarienne …).

À la ligne : Feuillets d'usine par Ponthus

Enfin, côté essais, trois belles découvertes :

Chez soi par Chollet

Chez soi de Mona Chollet, que j’ai lu pendant le confinement et qui m’a aidé à supporter l’année. Mona Chollet explore toutes les facettes de la vie domestique : lieu de repli, lieu protecteur, lieu où on se reconstruit, lieu où l’on est bien, mais aussi lieu des violences domestiques, des tâches ménagères, lieu de la femme pendant des siècles, lieu de la libération aujourd’hui, lieu difficile à acquérir pour certains, lieu insalubre pour d’autres, c’est aussi le lieu de l’inégalité suprême. Tant de symboles pour un même lieu, qu’on en vient à le voir d’une manière différente et, il faut le dire, à mieux le vivre.

L.A. bibliothèque par Orlean

L. A. Bibliothèque de Susan Orlean sur l’incendie de la grande bibliothèque de Los Angeles. Sur fond de récit de cet événement dévastateur (500 000 documents partis en fumée), qui a secoué la ville, Susan Orlean retrace l’importance des bibliothèques, leur évolution, ce qu’on y fait aujourd’hui et pourquoi, d’une manière passionnante pour tous. A découvrir absolument.

Enfin je vous quitte sur les routes du Tibet avec le désormais classique Voyage d’une Parisienne à Lhassa d’Alexandra David-Néel. Blanche, occidentale et femme, le Tibet lui est interdit en 1924. Pourtant, avec moults déguisements, souffrances et tromperies, toujours avec l’idée de découvrir cette capitale merveilleuse, Alexandra David-Néel trace son chemin jusqu’à y mettre le pied des mois plus tard, et des milliers de kilomètres parcourus. Elle débute ainsi une destinée extraordinaire, qui doit inspirer nombre d’entre nous aujourd’hui !

Voyage d'une parisienne à Lhassa : A pied et en mendiant de la Chine à l'Inde à travers le Tibet par David-Néel

3 commentaires

  1. Ravie de vous retrouver avec grand plaisir, j’aime beaucoup vos coups de cœur et le choix de vos lectures.Vous allez avoir plusieurs abonnements à votre blog, ne soyez pas surprise, car j’ai posté sur Facebook votre top 10 de livres 📚.Une fidèle lectrice, Annie De Nicola 

N'hésitez pas à laisser un p'tit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.