L’amour est à la lettre A (2009) / Paola Calvetti

L’auteur

Au départ journaliste à La Repubblica, la Milanaise Paola Calvetti écrit aujourd’hui dans le Corriere della Sera.
De 1993 à 1997, elle a dirigé le bureau de presse du théâtre de la Scala de Milan.

Après L’amour est à la lettre A, les Presses de la Cité publient aujourd’hui L’amour secret, son premier roman, qui a été un best-seller en Italie au moment de sa parution.

Le livre

Milanaise romantique, Emma décide de changer radicalement de vie en ouvrant la librairie de quartier Rêves & Sortilèges. On suit toute son aventure, qui est une magnifique histoire de librairie; en parallèle d’une histoire épistolaire avec un amour de jeunesse d’Emma.

Ce que j’en ai pensé

Un livre sympathique. Il casse pas trois pattes à un canard, comme dirait ma mère, mais il se lit bien !

En réalité, j’ai adoré toute la partie de la vie de la librairie : Emma monte mon magasin de rêve ! D’abord seulement librairie, puis librairie et café, puis hôtel pour les écrivains de passage. Des lectures, des pièces de théâtre avec les "clients"; des vitrines thématiques toutes les semaines; un vrai lien avec ses clients. Elle crée un véritable climat local. En réalité, elle gère son commerce comme une bibliothèque ! C’est sûrement pour ça qu’il m’a plu …

Peut-être aussi pour les excursions à Belle-Ile, endroit privilégié de l’amour des deux protagonistes, à l’abri du reste du monde dans ce magnifique coin de Bretagne, où j’ai aussi vécu des moments merveilleux.

Enfin également pour tout le travail de Federico, l’amoureux, autour de la Morgan Library dont il est supposé être l’assistant architecte et dont il écrit tout le détail du chantier à Emma.

Petit aperçu de la bibliothèque, située à Manhattan, et qui conserve un des plus importants fonds artistique, littéraire et musical du Moyen-Age à aujourd’hui (issue de la collection de J.Pierpont Morgan, un des financiers les plus importants du pays; collection dont son fils a fait don en 1924 à la ville). En réalité c’est un véritable patchwork : à partir de la bibliothèque privée de Morgan construite en 1902, on y a rajouté des annexes au fur et à mesure de la croissance des collections. La plus grosse restauration qui ait été faite est celle évoquée par le livre de Paola Calvetti.

Finalement si cette banale histoire d’amour ne m’avait pas énervée, c’était un bon livre pour moi, érudit, tendre et intéressant sur l’amour de la lecture.

Je vous le conseille pour vous détendre après un livre dur ou sinistre … ça fait toujours du bien ! ^^

Incursions

"Le seul conseil qu’on puisse donner à quelqu’un sur la lecture est de ne pas accepter de conseils, de suivre son instinct, d’utiliser son jugement et de tirer ses propres conclusions."

"Je lis parce que devoir agir m’angoisse, et quand je ne sais pas quoi faire ou quelle décision prendre, j’attrape un roman. Je l’ouvre au hasard et j’oublie, au fil des pages l’inquiétude se tempère et je suis pleine de gratitude envers le livre, quand il réussit à alléger cette anxiété."

Un passage qui m’a touché, que j’aurai pu écrire

"Pour se sauver, on lit. On s’en remet à un geste méticuleux, une stratégie de défense, évidente mais géniale. Pour se sauver, on lit. Un baume parfait. Parce que peut-être, pour tout le monde, lire c’est fixer un point pour ne pas lever les yeux sur la confusion du monde, les yeux cloués sur ces lignes pour échapper à tout, les mots qui l’un après l’autre poussent le bruit vers un sourd entonnoir par où il s’écoulera dans ces petites formes de verre qu’on appelle des livres. La plus raffinée et la plus lâche des retraites. Très douce. Qui peut comprendre quelque chose à la douceur s’il n’a jamais penché sa vie, sa vie toute entière, sur la première ligne de la première page d’un livre ? C’est la seule, la plus douce protection contre toutes les peurs. Un livre qui commence."

About these ads

6 réponses à “L’amour est à la lettre A (2009) / Paola Calvetti

  1. je ne trouve pas qu’elle soit si banale que cela cette histoire d’amour ! ce qui m’avait un peu moins plu était les lettres de l’amoureux, je voulais plus de pages sur la librairie !!!

    • Oh je sais pas pour l’histoire d’amour … pas grand chose de surprenant de mon côté, et puis certaines lettres étaient un peu gnangnan ! mais comme toi, j’aurai voulu plus de détails sur la librairie ! :)

      Tu l’as relayé pour ton challenge ? :)

  2. juste une petite question car j’ai pas tout compris : le roman est une fiction mais la librairie existe réellement; c’est bien ça ? et l’histoire de la librairie est réelle ?

N'hésitez pas à laisser un p'tit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s