Hommage à Albert Camus.

camus

Quiconque me connaît un peu sait que je vénère Albert Camus depuis des années : chaque fois que j’ai lu un texte de lui, j’ai été éblouie par la simplicité de son raisonnement, de son schéma de pensée, profondément humaniste, sincère et engagé. A chaque texte j’ai retrouvé le plaisir d’une écriture limpide, ensoleillée, marquée par son enfance méditerranéenne dans laquelle je me retrouve. A chaque lecture je me suis sentie plus proche de lui.

Mais quiconque lit mon blog a pu se rendre compte que je n’ai pas lu de Camus depuis son ouverture, il y a deux ans. En réalité, j’ai surtout lu des essais sur lui, mais je n’ai plus rien lu de lui, et surtout je n’ai rien soumis à une chronique en règle.

L’objet de cet article est donc multiple : rendre hommage à ce Camus qui est né il y a cent ans pile; mais aussi vous faire partager les textes essentiels de Camus et sur Camus que j’ai découvert au fil des jours (je sais que l’année 2013 a vu les publications fleurir et j’avoue que j’ai peu suivi cette actualité …) et des années ; enfin vous faire part de ma décision de me remettre à lire et à parler de Camus, dans le détail, en partant de ses textes …

Si vous voulez me suivre dans cette (re)découverte, vous êtes les bienvenus …

Du 7 novembre 2013 au 7 novembre 2014 sera donc pour moi l’année Camus, en décalage avec la commémoration officielle (tant pis !)

camusMa petite bibliographie personnelle de Camus :

– ma découverte historique de Camus avec :

camus la peste

– Pour le plaisir de feuilleter et redécouvrir ce texte :

l'étranger

– et pour les acharnés :

camus pléiade

Ma petite bibliographie personnelle sur Camus :

– une manière simple de l’aborder :

camus mag litté

– une biographie plus conséquente mais facile à lire :
camus
– la biographie incontournable mais peu lisible :

une vie camus

– la biographie philosophique que je dois lire prochainement :

camus onfray

– le beau livre à avoir (magnifiquement documenté par sa fille) :

solitaire camus

15 commentaires

  1. On est à la fin de l’année et je sens que je ne vais pas avoir lu un seul livre de Camus en 2013 alors que je m’étais promis de le faire pour souligner les 100 ans de sa naissance …
    Je n’ai lu de lui que 2 livres. Un qui m’a moyennement plu, parce qu’imposé à l’école, « La peste » mais dont je suis certaine qu’une relecture me réconcilierait avec l’histoire. Et « Les juste » que j’ai complètement adoré.
    Je voulais lire « L’étranger ». Peut-être que cette lecture pourrait m’accompagner pour les fêtes de fin d’année…

    1. Il sera encore temps en 2014 ! 🙂 Camus se lit à tous les âges … La Peste est à relire bien sûr, et les Justes est magnifique … L’étranger est supposé être le plus facile à lire mais je préfère La Peste, moins abstrait et plus consistant ! 🙂

  2. j’ai aussi beaucoup à lire de et sur Camus, à commencer par les trois recueils de sa correspondance qui vient d’être publiée : Martin du Gard, Guilloux et Ponge. Tu seras sans doute déçue par le livre de Onfray et pourquoi dis-tu que la bio de Todd est indigeste : sa taille ou son contenu !! Celle de Lottman, la première complète vient d’être rééditée. Todd la complète car plus récente

    1. Pour celle de Todd, je trouve qu’elle est surtout mal écrite … c’est un historien, pas un écrivain, et ça m’a ralenti puis complètement arrêté ..

      Je me garde le Onfray pour plus tard, je ne désespère pas …

N'hésitez pas à laisser un p'tit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.