Un peu de poésie au milieu de l’été !

Envie de poésie, de mots doux et de beauté …

poésie 2

Je rêve de vers doux et d’intimes ramages,

De vers à frôler l’âme ainsi que des plumages,

De vers blonds où le sens fluide se délie

Comme sous l’eau la chevelure d’Ophélie,

De vers silencieux, et sans rythme et sans trame

Où la rime sans bruit glisse comme une rame,

De vers d’une ancienne étoffe, exténuée,

Impalpable comme le son et la nuée,

De vers de soir d’automne ensorcelant les heures

Au rite féminin des syllabes mineures.

Je rêve de vers doux mourant comme des roses.

 

Au jardin de l’infante – Albert Samain

 

Albert Samain (1858-1900) est un poète symboliste. En 1893, la publication du recueil Au jardin de l’Infante lui vaut un succès immédiat. Mort jeune, il est un peu oublié depuis les années 1930.

 

Un commentaire

N'hésitez pas à laisser un p'tit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.