La semaine de la langue française commence ! (concours et jeu inside)

francophonie

La semaine de la langue française et de la francophonie, c’est du 16 au 24 mars ! Une dizaine de jours, une excuse pour fêter la langue française, mettre en valeur la littérature, la culture … et pour jouer avec les mots !

La manifestation compte en particulier une opération spéciale, « Dis Moi Dix Mots », où sont mis en valeur dix mots repris tels quels dans plusieurs langues.

Cette année, les dix mots choisis sont les suivants :

Atelier, bouquet, cachet, coup de foudre, équipe, protéger, savoir-faire, unique, vis à vis, voilà

Après avoir mis l’accent l’année dernière sur la francophonie à travers la littérature (africaine, maghrébine, américaine ou asiatique), je souhaite cette année jouer avec les mots ..

Moi qui suis passionnée par l’étymologie, les langues et les passerelles entre elles, je vous propose, pour fêter la francophonie, de comprendre mieux d’où viennent ces dix mots, ce qui nous donnera peut-être des pistes sur leur importation dans d’autres langues …

Voilà pour moi.

Mais vous pouvez jouer aussi ! Je vous propose un petit concours : composer un texte qui contiendra au moins cinq de ces mots, sur le thème qu’il vous plaira, de 3 lignes à une page. Je mettrai les liens de vos textes (ou vos textes en entier) sur le blog le 25 mars et je laisserai les internautes voter pour le meilleur texte pendant une semaine … Le gagnant aura une petite surprise … livresque !

Alors êtes-vous partants pour cette aventure ? Top Départ ! Vous avez jusqu’au 24 mars à minuit !

dix moi dis mots

25 commentaires

  1. et oui, c’est l’occasion de fêter la francophonie
    j’en ai parlé très succintement sur mon blog dans le cadre de mon challenge « francophonie », je pense faire un petit article ce soir pour ceux et celles qui voudront lire un francophone et l’inscrire dans mon challenge

  2. je reviens … je n’ai pas de blog, ou dois-je mettre mon texte ?
    ci-dessous ?
    il est prêt à très très bientôt.

  3. Chers amis, merci, merci beaucoup d’avoir eu le coup de foudre pour mon texte et ainsi me permettre de monter sur le podium et d’y recevoir le bouquet du gagnant. Merci, voilà je suis gagnante et je remercie toute l’Equipe qui a organisé ce concours. Je vais devoir demander aux responsables de nos ateliers mémoire de me protéger de la rancœur des perdants, et pourtant on peut reconnaître leur savoir-faire, leur compétence, le cachet original qu’ils ont apporté à leur texte, mais c’est la loi, vis-à-vis des autres textes, c’est le mien, l’unique et je vous en remercie encore, qui a remporté la palme, le bouquet,

    La modeste !

    comme je ne savais pas où l’envoyer, je risque.

  4. Si je me souviens bien j’étais dans mon ATELIER
    Je confectionnais un joli BOUQUET
    J’ai pour ces choses là un certain SAVOIR-FAIRE
    Quand je l’ai aperçu accompagnée de son ÉQUIPE
    Ce fut le COUP DE FOUDRE
    Je me souviens de cet instant UNIQUE
    Où les joues rouges et évitant le VIS-A-VIS
    Je fis semblant de d’avaler mon CACHET
    Ça y était, j’avais trouvé la femme de ma vie celle que j’allais aimer et PROTÉGER
    VOILA

  5. Sur la table basse gît, froissée, la lettre de cachet
    Il ne l’ouvrira pas
    Dans l’atelier sombre à la clarté des braises
    Il rumine sa colère au son des coups de foudre
    Qui pleuvent sur la forge
    Gémissante et frappe
    Modulant avec ferveur le charbon et le fer
    Pour fleurir dans le plus grand secret
    Des bouquets d’acier vermeil
    Brunis sous le feu

    Dans son ombre un milliard de fées
    Protègent jalousement son savoir-faire
    Nul ne l’achètera, nul ne l’exilera,
    Les dieux pour seuls vis-à-vis
    Il se moque de l’or des rois, du secret des ministres et de l’œil noir des capitaines
    Il frappe
    Les torques d’or, les fibules serties et les anneaux uniques
    Qui dévaleront les routes hallucinées des porteurs de merveilles
    Au-delà des déserts, et des monts imprononçables
    Pour orner les doigts fragiles des dames aux rires chargés de soleil

    L’aube rugit

    Voilà les cavaliers rouges de l’émir qui s’avancent
    Il ne leur ouvrira pas
    Les ordres
    Les hommes qui s’équipent
    Les cliquetis
    Et son rire funeste et insoumis lorsque la fureur de l’Empire s’abat sur lui

N'hésitez pas à laisser un p'tit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.