Exercices de style / Raymond Queneau (1947)

Connus de tous, étudiés à l’école, les Exercices de style de Queneau nous semblent familiers. Et pourtant, les connaissons-nous vraiment ?

J’avoue pour ma part que j’avais oublié ce dont il était question dans cet « essai stylistique » de Queneau l’Oulipien. Très vite pourtant, ça m’est revenu ! L’idée est de traiter la même histoire – assez simple – sous des formes diverses et variées : un jeune garçon avec un long cou et un ruban au chapeau monte dans un bus, piétine un vieux monsieur puis se précipite vers une place libre. Plus tard, on l’aperçoit discuter avec un ami qui lui conseille de remonter un bouton de son pardessus. A partir de ces quelques phrases, Queneau va produire presque une centaine de textes (99 fois exactement !) en la racontant de manière différente :

Notations, En partie double, Litotes, Métaphoriquement, Rétrograde, Surprises, Rêve, Pronostications, Synchyses, L’arc-en-ciel, Logo-rallye, Hésitations, Précisions, Le côté subjectif, Autre subjectivité, Récit, Composition de mots, Négativités, Animiste, Anagrammes, Distinguo, Homéotéleutes, Lettre officielle, Prière d’insérer, Onomatopées, Analyse logique, Insistance, Ignorance, Passé indéfini, Présent, Passé simple, Imparfait, Alexandrins, Polyptotes, Aphérèses, Apocopes, Syncopes, Moi je, Exclamations, Alors, Ampoulé, Vulgaire, Interrogatoire, Comédie, Apartés, Paréchèses, Fantomatique, Philosophique, Apostrophe, Maladroit, Désinvolte, Partial, Sonnet, Olfactif, Gustatif, Tactile, Visuel, Auditif, Télégraphique, Ode, Permutations par groupes croissants de lettres, Permutations par groupes croissants de mots, Hellénismes, Ensembliste, Définitionnel, Tanka, Vers libres, Translation, Lipogramme, Anglicismes, Prosthèses, Épenthèses, Paragoges, Parties du discours, Métathèses, Par devant par derrière, Noms propres, Loucherbem, Javanais, Antonymique, Macaronique, Homophonique, Italianismes, Poor lay Zanglay, Contrepèteries, Botanique, Médical, Injurieux, Gastronomique, Zoologique, Impuissant, Modern style, Probabiliste, Portrait, Géométrique, Paysan, Interjections, Précieux, Inattendu.

Brillant exercice de contrainte, remarquable démonstration de la richesse de la langue française, Queneau montre également qu’on peut la détourner, jouer avec pour s’amuser et l’utiliser d’une manière ludique. Un développement de la fameuse tirade du nez de Cyrano de Bergerac.

Véritable manifeste et précurseur du mouvement oulipien, ces contraintes produisent des textes extrêmement drôles comme le « Gastronomique », « l’Impuissant » ou « le côté subjectif ». Il montre que l’histoire n’est pas tout, et loin de là, puisqu’elle peut être littéralement transformée selon le style abordé … Une importance de la forme qui sera à la base de l’Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle) en 1960.

Par la même occasion cela m’a permis de revoir mes figures de style et particularités de la langue, et d’en découvrir d’autres, comme les synchises (qui consistent à modifier l’ordre des propositions d’une phrase), les aphérèses (modification phonétique impliquant la perte d’un ou plusieurs phonèmes au début d’un mot) et les paréchèses (rapprochement excessif de syllabes identiques dans des mots successifs).

Bref, on apprend, on découvre, on rigole. Résultat : on picore de textes en textes, et on ne s’en lasse pas ! 

Un incontournable pour les amoureux de la langue française. A lire et à relire à tous âges.

Chapeau bas, Monsieur Queneau.

 

***

Lettre Q !

 

13 commentaires

  1. C’est drôle, j’avais justement envie de le relire, en ce moment, et peut-être de le partager avec mes enfants. C’est un bouquin idéal pour lire ensemble et savourer en famille un peu de langue française ! Et pourquoi pas s’y essayer et faire nous-mêmes nos propres exercices de style ? C’est peut-être une bonne idée pour occuper une journée froide et pluvieuse…

    1. Effectivement c’est un livre à lire avec les enfants ! Une bonne manière de leur faire savourer la richesse de la langue française … Et y plancher, enfants comme adultes me parait intéressant ! J’essayerai !

  2. C’est marrant, je voulais en parler sur mon blog justement, je l’ai lu au collège et je me souviens encore très bien de ce texte tant il m’a marquée !! Vive Queneau

  3. Moi aussi je l’ai étudié à l’école mais je me suis dis que le challenge ABC de Babelio était une bonne occasion de le relire. C’est une très belle performance.

  4. c’est une oeuvre que j’ai toujours trouvée géniale et les exercices dits par Claude Piéplu, c’était extraordinaire

    (j’ai dû loupé toutes tes réponses à mes précédents commentaires car tu réponds par un commentaire et non une réponse au commentaire, donc je n’ai aucun retour sur mes commentaires!!!, alors à présent je clique sur recevoir les autres commentaires sur l’article pour ne plus rien râter – m’avais-tu répondu sur la francophonie car j’aimerais que tu y participes car j’ai vu que tu avais beaucoup fiar sur ce thème)

    1. mais non mais non, je fais toujours Répondre au commentaire ! donc effectivement tu n’as pas dû voir mes réponses … je t’en avais fait une longue sur la francophonie avec les liens vers mes articles, flute !

  5. J’essaye moi aussi de me créer un blog mais n’y arrivent pas trop.
    Si quelqu’un pouvait m’aider ou me donner un lien dans les commentaires d’un bon site grâce auquel je pourrai me faire mon blog. Merci beaucoup.
    Je tire mon chapeau à missbouquinaix pour son blog merveilleux qui nous fait voyager dans le monde fantastique de la littérature.

    1. Merci pour vos messages ! Pour moi, le plus simple et le plus intuitif c’est WordPress. Gratuit si tu es hébergé par lui, et très simple à construire. Vous trouverez des tutoriels sur Internet … 🙂

N'hésitez pas à laisser un p'tit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.