Le jardin des secrets / Kate Morton (2011)

Une petite fille de 4 ans débarque en Australie, au début du siècle. Elle est seule, ne se rappelle de rien. Dans sa valise, quelques vêtements et un recueil de contes d’une mystérieuse Eliza Makepeace … Adoptée par de braves gens, ils ne lui révèlent pourtant le mystère de ses origines qu’à sa majorité. Le monde de Nell s’écroule. Et elle va désormais consacrer sa vie à la recherche de son passé : pourquoi a t-elle été abandonnée ? qui sont ses parents ? d’où vient-elle ?  « Elle avait passé trop de temps à s’égarer dans les regrets. Il était temps de répondre aux questions, de savoir qui elle était. »

C’est le début d’une longue et douloureuse quête des origines, qui se prolongera 50 ans plus tard par sa propre petite fille, qui terminera l’enquête et parviendra à se trouver elle-même par cette recherche.

Je ne me rappelle plus pourquoi j’ai commandé ce roman. Je n’ai pris conscience qu’après que l’auteur était australienne et qu’il allait pouvoir s’insérer dans mon challenge Tour du Monde. Mais au-delà de ce challenge littéraire, je suis heureuse d’avoir découvert cette histoire qui m’a plongé dans une frénésie de lecture que je n’avais pas connu depuis longtemps. En bref, j’ai dévoré ce roman de 700 pages en quelques heures.

Un style classique qui tient la route, des personnages attachants, un mystère, une histoire de famille, des contes étranges qui révèlent des secrets. Il n’en faut parfois pas plus pour redécouvrir les délices d’une bonne histoire. Rajoutons un peu de poésie à travers l’existence d’un jardin magnifique et secret, et hop le tour est joué ! « Qu’avait donc ce jardin pour laisser croire à ses visiteurs que sa splendeur ne pouvait être entièrement naturelle, qu’on avait dû conclure un pacte avec le monde surnaturel pour y faire pousser une telle profusion végétale ? »

Sur fond d’Angleterre victorienne, c‘est un cocktail d’aventures familiales, amoureuses, sociales (un brin de Jane Eyre par endroit), et finalement une histoire charmante, haletante et prenante que nous a livré Kate Morton, en nous faisant faire des sauts dans le temps et l’espace (la reconstitution du Londres de 1900 est très réussie !). Difficile d’en dire beaucoup plus sans rien révéler donc j’espère que je vous ai alléché et que vous allez craquer … n’hésitez pas à revenir une fois que vous l’aurez découvert !

Un roman dans la lignée du Treizième Conte de D. Setterfield

*

27/80 : AUSTRALIE !

29 commentaires

  1. Alléchée oui! Je suis dans une série Amérique en ce moment, mais je le note pour plus tard! Je vois d’ailleurs qu’il y a une catégorie Amérique latine sur le blog, je cherche des idées de lecture pour un challenge littéraire Amérique du Sud que je suis en train de mettre en place,si vous souhaitez vous joindre à nous et y lister vos lectures, ce serait avec plaisir!
    Bonne journée !

  2. Une histoire magnifique qui fait partie de mes romans préférés. Et le « trezième conte » est effectivement dans le même style !

  3. J’avais adoré et littéralement dévoré « Le Treizième Conte »! Ce n’est pas le premier bel avis que je lis sur « Le Jardin des Secrets » et le tien me convainc encore plus de découvrir cette histoire et cette auteur. Déjà inscrit dans ma wish-list, ce titre remonte aux premières places 😉

  4. J’ai lu the House at Riverton il y a très longtemp, c’était vraiment bien et je possède une version anglaise du jardin des secrets. Je le lirai et je reviendrai t’en parler! Merci pour cette idée de lectures. A bientôt

  5. En effet, un coup de cœur pour toi aussi ! Et en plus, tu as convaincu du monde, ça doit être finalement un peu grâce à toi que j’en ai entendu positivement parler avant ma lecture ! 🙂

    Je ne connais pas Treizième conte, mais si c’est dans le même genre, c’est à noter !

    Bonne semaine !

    1. Ahhh ce serait chouette si c’était grâce à moi ! !

      N’hésite pas sur le Treizième conte … on parle un peu plus de littérature (ce qui n’est pas mal non plus) et l’histoire est aussi super bien construite !

  6. Adore le treizieme conte, adore The secret garden. J’ai lu aussi the distant hours et the house at riverton. Ils sont tous de toute facon dans le meme esprit, c’est a dire des secrets de famille, des grandes maisons dans lesquelles les murs veulent vous reveler des histoires.
    J’ai remarque qu’en angleterre, ils adorent ce genre d’histoire. Ca tombe bien, c’est ce que j’aime aussi!

  7. J’ai adoré « Les brumes de Riverton » que je viens de terminer! Je vais de suite m’acheter « Le jardin des secrets » pour m’y plonger.

N'hésitez pas à laisser un p'tit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.